21 idées pour un confinement.

Mis à jour : avr. 21

«Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d'en être l'organisateur.» COCTEAU


Pour être tout à fait franche, s’il n’y avait pas la peur

...de tomber malade, de prendre 10 kg, d’avoir envie sous peu d’étrangler mes co-détendu.e.s du moment, de devenir misanthrope, accro aux séries, de manquer de livres, de sous, d’envies, peur de ce changement à l’échelle planétaire qu’on nous annonce depuis 10 ans mais qui aujourd’hui frappe réellement à la porte -et ça fait pas pareil- et de ne pas être à la hauteur de ce changement….

…s’il n’y avait pas la peur, qui fait écrire, lire, dire des âneries, se replier sur soi, soupçonner ses voisins, vider les supermarchés et voler les masques de protection, détester l’étranger, abandonner toute humanité avec les sans-abris dans la rue, applaudir les personnels des hôpitaux quand on les avait pas suivis en manif 1 mois plus tôt, trouver qu’on aurait finalement dû payer plus d’imports pour avoir un service public en meilleur état de nous sortir de la mouise, souhaiter (re)nationaliser les transports, l’énergie, la santé, l’éducation, la culture, l’accès aux denrées de première nécessité, le ramassage des ordures…

S’il n’y avait pas la peur, pour être tout à fait franche, j’adorerais cette période de confinement. Repos. Lâcher tout. Vivre le présent. Maintenant. Obligation de se retourner vers l’intérieur, mais aussi vers l’Autre, de se brancher ailleurs que sur le tout-matériel –c’est l’ docteur qui l’a dit. J’adore.

Alors aujourd’hui, sans tomber dans les clichés et les stéréotypes de la pensée positive, j’ai listé dans cet article 21 idées d’activités et non-activités pour cette période de confinement.

Des petits trucs du quotidien pour envoyer valser la peur et se sentir bien.

1 – Dormir plus longtemps

Au lieu de vouloir s’occuper à tout prix, pourquoi ne pas profiter du confinement pour… Dormir plus ! Mathieu Nedelec, chercheur en sciences avec une expertise dans les domaines de la récupération et du sommeil, a publié un article sur le sujet. En plus, c’est bon pour lutter contre les virus: « Le sommeil a le pouvoir de stimuler puissamment, de manière chronique et aiguë, vos défenses immunitaires ! Dormir moins de 7 heures par nuit au cours des 14 jours qui précèdent l’exposition à un virus augmente par trois le risque d’infection, comparativement à dormir 8 heures ou plus": c'est pas bien, ça?


2 – Ne pas faire trop de choses

Si jamais vous êtes déjà anxieu.x se. et stressé.e, inutile de vous mettre encore plus la pression. Gardez une routine si vous pouvez, mais restez indulgent.e et bienveillant.e avec vous même autant qu’avec les autres.

3 – Écouter ou créer une playlist musicale

Écoutez vos albums préférés, ou créez une nouvelle playlist avec des chansons qui vont vous donner le moral. Vous pouvez utiliser Spotify, Deezer, Youtube… Si vous manquez d’inspiration, faites une recherche « playlist feelgood » sur Google.

Et tiens : voilà la mienne pour aujourd’hui : cadeau ! l n'est pas certain qu’elle vous plaise, mais c’est de bon cœur…

4 – Renouer avec les histoires

Histoires d’enfance ou mythologie, contes, épopées, histoires à rire ou à pleurer, à réfléchir, à chanter… Depuis des millénaires l’être humain (se) raconte des histoires. C’est même une de ses spécialités d'après Carlos Tinoco. Et cette parole qui circule entre nous depuis toujours, qui met des mots sur les grands Mystères, nous aide à traverser la nuit. Je vous joins ici une petite biblio contes, mais vous pouvez aussi, tout simplement aller écouter des histoires sur mon site ou bien une des plus de 100 émissions C’est pas pour dire…

Tu peux aussi contribuer à la création du disque de ma copine Paule Latorre. Tu verras: c'est super et tu seras fier.e d'y avoir participé!

​​​​​​

5 – Faire du sport

Mais léger ! Pas besoin de vous lancer dans des séances trop intenses, privilégiez les pauses régulières de mouvement plutôt que de placer la barre trop haute.

Comment : vous trouverez plein de tutos sur Youtube. Si vraiment vous cherchez à vous défouler, via des séances courtes mais intenses, recherchez des entraînements HIIT. Sinon, vous pouvez également utiliser des applications sur votre smartphone pour faire du Yoga ou du Pilates.

6 – Modeste, Génial et... Militant!

La crise du coronavirus a démontré qu'on avait eu tort de déshabiller les services publics (qui en ce moment nous sauvent la mise) et de préférer systématiquement le profit à la VIE. Comme disent les italiens: nous ne reviendrons pas à la "normalité" parce que cette "normalité" constituait, justement, le problème.

Je vous propose de profiter de ce moment pour écouter, voir,  et lire autre chose que les infos main-stream. Quand on pourra sortir, il va bien falloir se remonter les manches, chacun à sa manière, pour que ce monde arrête de marcher sur la tête...



7 – Créer avec les mains

Couture, dessin, jardinage… Peu importe, lancez-vous dans un projet créatif en solo ou en famille. Une activité que l’on a trop tendance à mettre de côté par manque de temps. Pour vous inspirer, utilisez Pinterest.

8 – Méditer

10 minutes par jour suffisent largement, pour commencer. Je ne l’ai pas testée, mis j’ai eu de bons retours sur l'application (ordinateurs et smartphones) Petit Bambou.

Et si ous avez envie, faites une séance accompagnée par votre hypno préférée!

9 – Apprendre l’auto-hypnose

Découvrez l'auto-hypnose pour la première fois, ou approfondissez vos connaissances : des bases de l’auto-hypnose à des exercices plus avancés, pouvant être utilisés pour un travail de développement personnel, mais aussi , tout simplement pour le plaisir et l’émerveillement… L’Arche propose des cours en ligne. Ce sont des gens sérieux, de confiance, créatifs, et j’ai d’excellents retours d’ami.e.s ou de client.e.s qui sont abonné.e.s. 1er mois abonnement gratuit, je crois... Et puis il y a des livres. Pour pas de pas faire de jaloux, citons celui de D. Lockert.

10 – Classer des photos

Les photos souvenirs, les anciens albums, pour se rappeler les bons moments, et imaginer les moments à venir.

10 – Lire

Tous ces livres qu’on n’a jamais eu le temps d’ouvrir jusqu’à maintenant. Vous pouvez aussi profiter de cette période de confinement pour.  Dans le désordre,  ces jours-ci, j'ai aimé:Croire aux fauves, mais aussiRituels de femmespour s'initier  la communication amoureuse, mais aussiLa grande vie,mais aussi Ca m'interesse de savoir, et tant d'autres... N’oubliez pas de vous replonger dans vos livres de recettes, pour l’astuce suivante.


11 – Cuisiner

Des plats « réconfortants », vous trouverez plein d’idées de recettes notamment sur Pinterest ou sur les sites comme Marmiton. Mais sachant qu’il faut composer avec ce que l’on a dans nos placards, c’est aussi l’occasion d’improviser. Et si, comme moi, vous avez du mal a trouver de la levure pour faire du pain, alors c'est le moment de tester la fabrication de levain.

12 – Intégrer vos ombres (les négatives et aussi les positives !)

L’ombre, c’est la personne que vous n’aimeriez pas -ou n’oseriez pas- être.

Ce que le psychanalyste Carl Jung appelait « l’ombre », c’est toutes les parties de nous-mêmes que nous avons occultées ou niées. Elles peuvent être qualifiées de « positives » ou bien « négatives » mais dans tous les cas, chacune d’elles est porteuse d’un trésor. Là, gisent des ressources qui, non utilisées, nous rendent malades ou nous fatiguent. Un des buts du travail est d’accepter leur existence et de les intégrer. Quelques exercises, inspirés du livre: La part d’ombre du chercheur de lumière, Debbie Ford et aussi du travail de Jean Gagliardi sur son blog "la voie des rêves".

13 – Jardiner

Même en intérieur, pas besoin d’avoir un jardin. Si vous avez des graines, c’est le moment de lancer vos semis.

Et si vous doutez de la viabilité d’un potager urbain, découvrez la page Instagram de Roquette Man, une belle inspiration ! Pas de graines, pas de terreau ? Faites germer du blé, du quinoa, des graines de radis, des lentilles, des haricots… (en plus, les graines germées, c’est excellent pour la santé !)

14 – Faire le ménage dans vos liens toxiques

La technique des “bonhommes allumettes” a été créée par Jacques Martel, thérapeute et auteur, entre autres, du “Grand dictionnaire des maux et des maladies”. Cet outil ludique et particulièrement simple à utiliser nous aide à nous défaire des liens d’attachement conscients et inconscients qui entravent nos relations avec les autres, ou à sortir de situations bloquantes.

Cette méthode va agir sur notre subconscient et nous permettre de nous libérer de nos émotions négatives en coupant les liens d’attachement toxiques qui nous empêchent d’avancer sereinement sur notre chemin. Quelques explications ICI.

15 – Animer une communauté

Vous avez des compétences, un savoir-faire ou une passion à partager ? Utilisez les réseaux sociaux pour proposer des ateliers ou des formations gratuites. Un professeur de chant peut par exemple animer une session journalière durant la période du confinement…(Si vous faites ca, dites le moi: j'irais voir ce que vous proposez et l'ajouterais sur ce blog).

16 – Apprendre de nouvelles choses

De nombreuses formations sont disponibles en ligne (gratuites ou payantes). Apprenez une nouvelle langue, formez-vous sur un nouveau sujet, découvrez une nouvelle passion.

17 – Prendre un bain, et...

Si vous avez la chance d’avoir une baignoire, c’est un moment de relaxation à privilégier. Et puis, si vous êtes en couple (oui je sais: une baignoire ET un.e chéri.e , c'est vraiment du luxe), ca peut devenir un moment de pure sensualité. Il serait dommage de ne pas profiter du confinement pour retrouver une sexualité épanouien qu'en pensez vous? Ici quelques idées et une interview de mon prof de psychopathologie, Alain Heril.

18 – Écrire

Un journal de confinement par exemple, une activité qui vous permettra de sortir de votre tête toutes vos émotions.

Mais ça peut être aussi l’occasion d’écrire toutes ces lettres que vous n’avez jamais écrites, aux vivants comme aux disparus. Prenez le temps de formuler ce que vous avez toujours eu envie de dire : lettres d’amour, d’insultes, ici vous pouvez tout dire de vos espoirs, besoins, regrets, émerveillements, sentiments, pardons, remerciements. Soyez juste avec vous-même. Certaines de ces lettres seront postées à la fin du confinement.

Pour les autres –celles que vous ne posterez pas ou celles destinées à personnes disparues- vous pouvez faire un petit rituel d’envoi virtuel : mettez la lettre sous enveloppe, noter dessus le nom de la personne à qui elle est destinée, puis en conscience, brûler le tout. (selon les cas et votre intention, le rituel consiste à envoyer le message vers l’au-delà ou bien à consumer son contenu (ressentiment, colère par exemple et vous en libérer)

19 – Visiter des musées

Virtuellement ! Le site Creapills a regroupé une liste des musées qui offrent des visites en ligne.


20 – Regarder des films

Certaines plateformes de streaming offrent des accès gratuits pendant le confinement. Pour ceux qui aiment les bons vœux films, je conseille la plateforme MUBI.


21 – Penser à ce que vous voulez vraiment

Cette période peut être aussi l’occasion de vous poser de bonnes questions…Par exemple :

-Qu’est-ce qui et vraiment important pour moi ? Quelles sont mes valeurs profondes ? -En quoi la vie que je mène est alignée sur ces valeurs ?

-Qu’est-ce que je veux développer dans ma vie (pour trouver ça, vous avez un repère : l’idée de cette intention réalisée doit vous procurer une intense joie de vivre). Pour vous aider a vous y retouver dans ces valeurs, le blog de ma collègue Hypno Gaelle Lasne

329 vues
  • Facebook - Black Circle

​© Hypnose-Nantes. Proudly created with Wix.com