Petits bonhommes allumettes: un exercice simple, des résultats étonnants !


Quand j’ai découvert ce truc, il y a quelques années, je me suis dit : « ah non c’est trop simple pour que ça marche…et d’ailleurs si ça fonctionnait ça se saurait ! » Oui. Bon.

Vous avez déjà repéré une croyance limitante (« pour qu’une chose soit efficace elle doit être compliquée ou difficile ou pénible à avaler ») et un biais cognitif assez connu qui nous fait plus facilement tenir pour vrai ce que « tout le monde » admet…

Et puis j’ai testé cette technique pour couper les liens d'attachement.

Et j’ai adoré.

En préalable, une précision: l’Attachement n’est pas l’Amour : pour aimer vraiment l’autre il faut le laisser libre.

Quand une relation est harmonieuse, on ne réalise pas forcément les liens d’attachement.

Faire un bonhomme allumette avec une personne avec laquelle on s’entend très bien permet de faire disparaître l’attachement, laissant ainsi plus de place à l’amour véritable.

Faire cet exercice, ce n’est donc pas se couper de la personne représentée mais seulement rompre l’attachement. L’attachement, on pourrait dire que c’est le côté sombre de la relation, névrotique, toxique. En coupant les liens d’attachement on renforce au contraire l’amour, et on se libère !

La technique des “bonhommes allumettes” a été créée par Jacques Martel, thérapeute et auteur, entre autre du “Grand dictionnaire des maux et des maladies”. Cet outil ludique et particulièrement simple à utiliser nous aide à nous défaire des liens d’attachement conscients et inconscients qui entravent nos relations avec les autres, ou à sortir de situations bloquantes.

Cette méthode va agir sur notre subconscient et nous permettre de nous libérer de nos émotions négatives en coupant les liens d’attachement toxiques qui nous empêchent d’avancer sereinement sur notre chemin.

Pourquoi ca fonctionne ?

Cette technique fait appel à notre subconscient qui retient très bien ce qui est écrit et dessiné. Comme pour le cerveau ce qui est symbolique et aussi important que ce qui est réel, il prend les informations comme étant réelles et agit en conséquence.

Qu’est-ce qu’il vous faut ?

Une feuille de papier, des crayons de couleur, un espace (et un temps) calme et seul

Quelles sont les étapes ?

1. Me dessiner (Moi, prénom et nom)

Dans un premier temps, dessinez un bonhomme allumette sur la gauche de la feuille. Détaillez votre bonhomme avec vos propres traits caractéristiques afin de fluidifier la connexion. Puis écrivez votre prénom, ainsi que la première lettre de votre nom de famille au-dessous de votre bonhomme.

2. Dessiner l’autre personne (prénom et nom)

Dans un second temps vous allez dessiner le bonhomme allumette qui représentera celui-celle avec qui vous voulez fluidifier les relations et couper les liens d’attachement.

Comme pour vous, écrivez son prénom et la première lettre de son nom de famille

3. Dessiner un cercle de lumière autour de moi

À cette étape vous allez tracer un cercle de lumière autour de vous, englobant aussi votre prénom.

Celui-ci se représente comme un soleil, que vous devez tracer comme le ferait un enfant; sans fioriture. Ce cercle de lumière est une demande à l’univers, il symbolise que nous souhaitons le meilleur pour la personne à l’intérieur. Là…c’est vous !

4. Tracer le cercle de lumière de l’autre personne

Comme pour vous, emmenez-le dans son cercle de lumière avec son prénom. À ce moment des sentiments de bonté sincère pour cette personne est requis, le but est que chacun trouve le meilleur chemin qui soit. Donc, tracez un soleil autour de son bonhomme allumette, comme vous l’avez fait à celui qui vous représente.

5. Tracer le grand cercle de lumière qui englobe le tout

Vous devez maintenant tracer le cercle de lumière global, il est inutile à ce stade d’y apposer une volonté propre ou d’avoir un objectif précis : on demande seulement ce qu’il y a de mieux et cela ne correspond pas toujours à ce que l’on veut à l’instant. Donc vous devez entourer les deux bonhommes et leurs propres cercles à l’intérieur du dernier grand cercle / dernier grand soleil.

6. Tracer sept liens d’attachement

En partant du bas vers le haut et de la gauche vers la droite (de moi vers l’autre personne), on obtient le dessin ci-dessous.

7. Enfin, la dernière étape : couper

Avec une paire de ciseau, on va découper la feuille en deux, en séparant les deux bonhommes.

Puis on dit (à voix haute ou dans sa tête) : “Voilà, c’est fait ! ”

C’est aussi simple que ça. Ensuite, vous faites ce que vous voulez des morceaux de papier: vous les gardez, vous les brûlez, vous les jetez, vous en faites des boules, peu importe ! Faites comme bon vous semble, de toute façon, à ce stade, le “travail” a déjà été fait.

Cet exercice peut s’appliquer également à une situation (Par exemple, si l’on souhaite vendre sa maison)

NOTES :

  • Cet exercice se fait pour soi (et pas pour quelqu’un d’autre) : on ne s’immisce pas dans la relation entre deux autres personnes. C’est évident, mais ça va mieux en le disant.

  • Les demandes n’ont pas forcément d’intention précise ; il s’agit de souhaiter ce qu’il y a de mieux pour soi (et aussi pour l’autre) en laissant faire son inconscient.

  • Il est possible de faire cet exercice avec une personne décédée.

  • L’exercice ne se fait en principe qu’une seule fois, puisque l’inconscient a enregistré que les lignes d’attachement ont été coupées. Il est toutefois possible de le répéter aussi souvent que l’on en a envie

PS : vous serez étonné-e-s des résultats au quotidien.

Mais heu….si vous subissez des violences, que ce soit au travail, en famille, en couple, commencez par vous éloigner et vous protéger. La police, la justice et/ou les associations spécialisées, ça n’est pas fait pour les chiens.

APRES, oui. Une fois à l’abri (et sans doute aussi après avoir fait un petit travail sur vous pur vous remettre d’aplomb), vous pouvez faire cet exercice. ;)

#saintvalentin #amour #attachement #liberté

472 vues
  • Facebook - Black Circle

​© Hypnose-Nantes. Proudly created with Wix.com